28 septembre 2020

Le combat du sciècle

« Soul Power » au Zaïre

En fin d’année 1974, Kinshasa et le Zaïre ont été le centre d’intérêt du monde entier, et cela à cause du Combat du Siècle qui opposa Mohamed Ali et George Foreman, au stade du 20 mai.

Ce Combat du Siècle avait surtout été marqué par un autre événement historique : un festival de musique au cours duquel plusieurs musiciens d’Afrique et des Etats-Unis ont partagé la même scène.

https://www.facebook.com/groups/528706633982349/permalink/1506352876217715/

Par la volonté du tout-puissant Président, le Maréchal Mobutu Sesse Seko, le producteur américain Stewart Levine, inspiré par le saxophoniste sud-africain Hugh Masekela, accepte d’organiser un festival de musique à Kinshasa. Ce sera un retour aux sources des chanteurs afro-américains les plus dynamiques.

Le festival s’appellera « Soul Power » et verra débarquer à Kinshasa les célèbres chanteurs américains, BB King, James Brown, Bill Withers et les Spinners, Sister Sledge, Etta James, le groupe latino Fania All Stars conduit par Johnny Pacheco et Celia Cruz. Avec eux, les stars africaines de l’époque, entre autres, Manu Dibango, Abeti Masikini, Miriam Makeba qui se joignent aux Congolais Tabu ley, Franco et le TP OK Jazz, Zaïko Langa Langa, Le Trio Madjessi (le plus américain des groupes zaïrois qui sera d’ailleurs chargé d’accueillir la délégation américaine).

Ainsi, pendant trois jours, avant le grand combat de boxe, Kinshasa vibrera au rythme des musiques américaine et africaine. Miriam Makeba profitera de cette tribune pour envoyer une petite flèche aux colonisateurs de l’Afrique du Sud. C’est à James Brown, le chanteur américain le plus adulé de l’époque, que reviendra l’honneur de clôturer ce festival de brillante manière.

Mais, à cause d’une blessure de George Foreman, le combat de boxe sera reporté de cinq semaines. Prévu au départ pour le 25 septembre, il se disputera finalement le 30 octobre 1974 et verra la victoire de Mohamed Ali sur Foreman (KO au 8è round).